samedi 17 septembre 2016

Y vagabonder en ordre dispersé – Fragment #6



                                Voyant

Elle me vient le jour et plus tard, la nuit
Elle me vient lorsque je marche, lorsque je fume, dans la forêt, sur ma terrasse
Quand je dors elle me vient

Lorsque j'écris, lorsque j'ai fini d'écrire
Puisque je me hâte, dès lors que je m’interromps
Au moment des silences
Parce que je parle elle me vient

Elle me vient si j’oublie, si je pense à tout autre chose. En musique, sous la douche, aux arrière-plans des lumières. A l’extrémité d’une ombre
Je me rappelle
Cette allure, un embrasement, ce goutte-à-goutte
Une ligne
Elle me vient dès que je la quitte

Elle me vient bien avant que je puisse l’épeler
Et comme elle vient
Je l’attendais



(Illustration par Son Lux)