mercredi 19 octobre 2016

Y vagabonder en ordre dispersé – Fragment #11

 

                                Panoramas

N’existe qu’un monde
Je raconte cette chose à certains, à l’autre je révèle celle-ci
Je cloisonne, je désunis. Je compartimente (il faut savoir se démultiplier et s’adapter)
Je me dévoile peu, en partie, morceau après morceau. Par timidité comme par stratégie, aussi puisque j’imagine que cela n’intéressera ni celle-la ni celui-ci
Je n’ai et n’existe qu’un monde
À lui je bâtis une plaine, à elle je trace l’océan déchaîné. Pour eux ce ruisseau débordant, pour vous les gouffres glaciaux. Colline gibbeuse, forêt en flammes. Mes attraits, mes dépits. Des trompe-l’œil
Mes frousses parmi mes écrits
Je n’ai qu’un monde, n’existe qu’un monde

Un monde et ses paysages multiples



(Illustration par etc.usf.edu)